• «De l’étudiant au médecin de famille ou à la chirurgienne cardiologue: la médecine universitaire transmet le savoir»

  • «Grâce à la médecine universitaire, les patients profitent rapidement des résultats de la recherche.»

  • «La médecine universitaire se consacre aux cas spécialisés et difficiles et aux maladies rares.»

  • «La médecine universitaire forme les médecins de demain.»

  • «La médecine universitaire sauve des vies!»

Construisons l’avenir de la médecine!

Interdiction de l'expérimentation animale et humaine

Points de vue sur la recherche au service de la santé humaine et animale, Point du Presse du 13.1.2022

Vers le communiqué de presse du 6 janvier 2022                                                                                                                                                                                                                           

Communiqués de presse

06.01.2022

Initiative populaire pour l’interdiction de l’expérimentation animale et humaine : les hôpitaux universitaires et facultés de médecine déconseillent son acceptation en raison des graves conséquences que cela entraînerait pour la Suisse.

L’association Médecine Universitaire Suisse (unimedsuisse) attire l’attention sur les conséquences d’un vote en faveur de l’initiative pour l’interdiction de l’expérimentation animale et humaine. Les premières personnes concernées seraient celles souffrant de maladies graves et chroniques, ainsi que celles atteintes de maladies rares, qui sont totalement dépendantes de meilleures méthodes de traitement médical. Par ailleurs, l’initiative est également une entrave à la recherche dans les domaines de la pédagogie, de la psychologie et des soins, tous essentiels pour les personnes ayant grandement besoin d’aide ou de soins. Le système de santé dans son ensemble, ainsi que la recherche médicale, paieraient eux aussi un lourd tribut, avec l’émergence d’une médecine à deux vitesses. Les médicaments développés à l’étranger ne pourraient plus être commercialisés sur le marché suisse. Pour toutes ces raisons, unimedsuisse recommande le rejet de l’initiative.

Connexion